Portraits du paysage – 13.07.2016, 18:10

La relève s’organise

Pour continuer avec la thématique de la jeunesse (voir mon article sur la crise de la formation au sein de la profession. Il est paru dans le magazine de juin d’EDITO. Voir aussi un précédent billet publié sur ce blog, qui présente le Comité des médias estudiantins romands, COMER), je vous propose maintenant de présenter une association active en Suisse alémanique: Junge Journalisten Schweiz (JJS), anciennement Junge Medien Schweiz.

Si comme moi, le nom de cette organisation vous surprend justement parce qu’il vous est inconnu, continuez à scroller.

Sur son site, l’association fait en effet figurer dans ses buts celui «d’offrir une plateforme de réseautage globale et nationale». Il n’empêche, elle ne compte parmi ses membres que de très rares recrues romandes. Ceci est dû à un manque de temps et de moyen, mais selon Janine Teissl, secrétaire générale de Junge Journalisten Schweiz, «nous parlons désormais de nous étendre vraiment à la Romandie. Notre priorité était jusque-là de nous faire connaître et de nous établir solidement en Suisse alémanique. Le passage au bilinguisme et la recherche de membres vont s’intensifier». Autre preuve de la croissance de l’organisation: la constitution au printemps 2015 du secrétariat général comprenant un poste rémunéré à 20%. L’affaire est donc à suivre.

Sur son site, l'équipe de Junge Journalisten Schweiz se présente.

Sur son site, l’équipe de Junge Journalisten Schweiz se présente en images et en slogans.

Pour s’affilier, il faut être en formation ou justifier d’heures de pratique, que cela soit lors d’un stage, bénévolement ou en emploi. Les membres actuels ont entre 16 et 30 ans. Ils se réunissent pour plusieurs raisons. JJS délivre désormais une carte de presse, met en contact jeunes et anciens du milieu et coordonne des programmes de mentorat. «Les relations avec les journalistes confirmés sont en général positives. On nous contacte pour des offres d’emploi, pour participer ou organiser des événements. Et il y a naturellement des journalistes plus âgés qui ne nous prennent pas au sérieux ou sont sceptiques», constate Janine Teissl.

L’association organise par ailleurs des événements, ou participe à des rencontres internationales entre spécialistes et/ou professionnels des médias. Des membres se sont rendus au «Journalism Festival» en Italie au printemps dernier, alors que les inscriptions sont ouvertes pour une manifestation prévue au coeur des institutions européennes à Bruxelles en septembre prochain.

Publicité

Toutes ces démarches visent à accompagner les jeunes journalistes au début de leur carrière, en leur transmettant aussi des valeurs comme les droits et devoirs inhérents à la profession.

Sur le site de JJS, les affiliés tiennent également à jour un blog traitant des thématiques médiatiques. On y retrouve, comme sur ce blog d’ailleurs, la présentation de médias locaux, innovants ainsi que de projets journalistiques. On ne peut que constater la place de choix des pure-players en lisant les différents articles.

JJS est soutenu par impressum. Le syndicat reconnaît sa carte de presse de l’organisation.

Les jeunes Romands intéressés trouveront davantage d’informations sur le site : http://www.jungejournalisten.ch/mitglied-werden/

 

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *