Portraits du paysage – 12.02.2018

L’ats pour un média local, ça « dépanne » pas mal…

Les discussions devraient débuter cette semaine entre le Comité de rédaction de l’ats et son conseil d’administration. Des négociations qui me font revenir quelques jours en arrière, pendant la grève des journalistes de l’agence.

Je travaillais alors à l’édition des journaux et des flashs de la radio régionale qui m’emploie. Ce rôle consiste à présenter à l’antenne les différents rendez-vous d’information tout au long de la journée. Entre chacun d’eux, il faut compléter les informations selon ce qui nous arrive de l’ats au fil de la journée.

Je me suis donc trouvée dans une situation délicate lorsque le flux des dépêches de l’agence s’est subitement ralenti, presque arrêté. Des questions éditoriales de fond sont alors apparues : est-il pertinent de parler des rares news qui nous parviennent ? faut-il évoquer cette élection régionale en Slovaquie, qui, en temps normal, se serait noyée dans le flot continu d’informations fournies par les confrères de l’ats ? pas question, avec cette réflexion, de critiquer leur travail. Cette information a forcément trouvé preneur, intéressé l’un ou l’autre qui y a vu un développement possible ou un aspect accrocheur. J’ai simplement ressenti manque criant d’informations concernantes pour la plupart des auditeurs. Un manque qu’il a fallu aussi combler par la répétition plus marquée de certaines brèves, faute de mieux.

La question que je me suis simplement posée est la suivante : à quoi ressemblerait nos flashs et nos journaux avec une ats à ce point affaiblie? C’est à ce moment que les notions « d’affaiblissement de la démocratie » se sont concrétisées pour moi, lors de mon travail quotidien.

L’issue des négociations entre la direction de l’agence et les représentants de la rédaction devrait tant tous les cas avoir des répercussions sur notre travail quotidien, au sein des rédactions de « locales ».

Publicité

Portraits du paysage

tous les articles

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *