Actuel – 11.11.2021

Le Pacte de l’enquête est lancé !

Le Pacte de l’enquête et du reportage est un fonds soutenant des enquêtes et des reportages journalistiques de qualité, apportant de la diversité. Il s’agit d’une association dont sont membres fondateurs impressum, Médias pour Tous, Médias d’avenir, SSM, Syndicom et Nouvelle presse. Toutes ces organisations sont représentées au Comité. Ainsi le Pacte de l’enquête repose sur un large soutien d’associations de journalistes professionnels, de syndicats de collaborateurs de médias, entre autres. L’association devrait encore s’ouvrir. Par exemple, Média Forti, Investigativ.ch, les Junge Journalisten sont membres sans être au comité et pourraient venir au Comité. L’organisation s’est pourvue d’un secrétaire général, Jean-François Tanda, à la fois journaliste et juriste.

Le 3 juin 2021, le Pacte de l’enquête a ouvert son premier soutien à des journalistes en règle générale inscrits au Registre professionnel (RP) d’abord des journalistes libres et des journalistes à temps partiel qui font une requête. Si le soutien va en premier lieu à des journalistes libres, c’est que ces derniers sont les plus précarisés par la crise. L’association vise au soutien des enquêtes pour toutes les formes de médias.

Pour financer sa phase-test, le fonds est doté de 245 000 francs provenant de fondations de sociétés de droit d’auteur comme ProLitteris, Suissimage et SSA, de fondations comme Aventinus et la Fondation Puech et la fondation WaliDad ; la ville de Genève a aussi versé une contribution. D’autres demandes de financement sont en suspens. Durant cette phase-test, la preuve par l’acte doit être apportée de l’utilité et de l’intérêt de ce projet ; et le financement doit être complété par des fonds pérennes.

Dix-huit projets primés

Pour consacrer l’indépendance du financement des enquêtes, le Pacte se fonde sur un pool d’expert-e-s dont la nomination est approuvée par l’Assemblée générale. De ce pool seront composés, pour chaque session et chaque région linguistique, les jurys qui seront au nombre de trois. Ils seront, les trois, composés de deux journalistes et d’une personnalité choisie dans la société civile. Il y a eu pour la première année, deux sessions, en 2022 on prévoit quatre sessions, une par trimestre. Et ces jurys accorderont les fonds aux requérants.

Une première session a eu lieu en juillet 2021, puis la deuxième en octobre 2021. Il y a eu jusqu’ici 38 demandes. La première session a financé dix projets pour la somme totale de 52 000 francsLa deuxième session a financé huit projets pour une somme totale de 46’000 francs.

Publicité

Une telle initiative nécessitera, une fois la phase-test terminée, le soutien de tous les éditeurs. Elle aura aussi besoin de la Confédération aux côtés des cantons.

Il est passionnant de participer à la construction d’un nouvel organisme qui se met tout au service des journalistes et de la diversité des médias. On souhaite bonne chance au Pacte de l’enquête. Il en va du maintien et du renforcement d’un journalisme éthique, de qualité, primordial dans une démocratie (voir le site du Pacte de l’enquête, www.lepacte.ch).

Dominique Diserens, Dr.iur., Secrétaire centrale impressum

Actuel

tous les articles

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *