Actuel – 24.07.2017

Les radios privées gagnent des parts de marché

Par rapport à 2016, les radios publiques de la SSR ont perdu des parts de marché dans les trois régions linguistiques. Et ce sont avant tout les radios privées suisses qui en ont profité, indique Mediapulse dans un communiqué.

Environ 85% des personnes de plus de 15 ans écoutent la radio quotidiennement. Au premier semestre 2017, la radio est restée un média qui touche une large audience, selon Mediapulse, fondation chargée de mesurer les taux d’audience officiels de la radio et de la télévision. Mais par rapport à l’année passée, les Suisses écoutent environ 4 minutes de moins la radio.

Par rapport à 2016, la SSR a perdu des parts de marché et ce sont les radios privées qui en ont notamment profité, leurs parts de marché cumulées atteignant actuellement 25% en Suisse romande, 32% en Suisse alémanique et 17% en Suisse italophone. L’association suisse des radios privées (Verband Schweizer Privatradios – VSP) évoque dans un communiqué «la plus haute part de marché jamais atteinte dans l’histoire» par rapport aux parts de marché alémaniques pour des radios privées. Elle se réjouit de cette réjouissante évolution qui confirme selon elle la popularité et la signification sociale des programmes de radios régionaux.

La 1ère capte les audiences de la RTS 

En Suisse romande, LFM, One FM, Radio Fribourg, Rhône FM, GRRIF et Vertical Radio ont gagné des auditeurs. BNJ FM, Rouge FM, Yes FM et Radio Chablais ont connu une légère baisse. Radio Cité et Canal 3 (français) sont restées stables. Concernant les chaînes de la RTS, La 1ère s’adjuge 37.62% des 55.19% que détient la Radio Télévision Suisse.

Mediapulse publie les chiffres d’audience deux fois par année. Elle a précisé dans son communiqué qu’elle allait avoir recours à une nouvelle génération de montres de mesure en 2018. L’objet enregistre les sons environnants à l’aide d’un microphone. Les données sont ensuite cryptées, stockées et transmises pour analyse via une station d’accueil.

Publicité

Les données de la montre sont enfin comparées avec les programmes de 150 station de radio suisses et étrangères enregistrées en parallèle pour déterminer quelle station le panéliste a écouté. Des tests sont également effectués avec une application comme possible futur instrument de mesure.

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *