Actuel – 05.10.2017

Media forti, pour que la Suisse dispose de médias forts

La coalition pour le journalisme «media FORTI», selon laquelle il est temps de donner forme au monde des médias entré dans l’ère numérique,  a été lancée publiquement à Lausanne le 4 octobre, deux jours après son lancement à Zurich.  

L’association est présidée par Manuel Puppis, professeur à l’Université de Fribourg. Parmi ses membres, issus du journalisme, de la formation aux médias, de la culture et des sciences, elle compte notamment le producteur et cinéaste Frédéric Gonseth ou la journaliste Chantal Tauxe.

 

Publicité

Les syndicats des journalistes ou de la communication impressum et syndicom ont appelé leurs membres à soutenir l’appel. «impressum ne s’exprime pas sur tous les détails de l’appel, mais comprend "Media Forti" comme un réveil fondamental et le soutient pour cela: la politique, l’économie et la société ne peuvent plus assister les bras ballants au spectacle du journalisme qui coule lentement.»

L’association «media FORTI», dont les membres sont préoccupés par l’avenir des médias en Suisse, a été créée en mars 2017. «Nous voulons développer des solutions constructives liées à aucun parti ou groupe d’intérêt pour le maintien d’un paysage médiatique diversifié et nous investir activement dans la discussion de politique des médias», écrit-elle sur son site.

Elle cite deux points importants:

  • une nouvelle infrastructure numérique au service du journalisme moderne (we.publish) qui permette aux prestataires privés de se livrer à une concurrence stimulante
  • une SSR forte, qui remplit une mission de service public. Avec un financement public suffisant «qui en retour doit lui permettre d’entamer avec précaution un abandon progressif de ses ressources commerciales»

 

L’association affirme qu’il est temps de donner forme au monde des médias entré dans l’ère numérique et invite à signer son appel pour «repenser le paysage médiatique suisse».

 

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *