Actuel – 06.11.2017

Une association pour sauver la radio et la TV

Emmenée par plusieurs parlementaires fédéraux et des représentants de la société civile, une association contre la disparition des radios et TV a été créée jeudi en vue de la votation sur l’initiative No Billag le 4 mars.

« Un désert audiviosuel: voilà à quoi ressemblerait le paysage médiatique romand si l’initiative No Billag devait être acceptée », assure « L’Association contre la disparition des radios et TV » dans un communiqué.

 

La présidence de l’association est assumée par le conseiller national vaudois PLR Laurent Wehrli et la vice-présidence conjointe par le socialiste neuchâtelois Jacques-André Maire et le PDC valaisan Yannick Buttet.

Publicité

Parmi les membres fondateurs, figurent d’autres parlementaires:

Jacques Bourgeois (PLR/FR), Guillaume Barazzone (PDC/GE),  Pierre-Alain Fridez (PS/JU), Lisa Mazzone (Verts/GE), Daniel Brélaz (Verts/VD), Isabelle Chevalley (Vlib/VD) et Denis de la Reussille (POP/NE).

D’autres personnalités romandes se sont aussi engagées dans ce comité:

Le président du Paléo Daniel Rossellat, le directeur du Tour de Romandie Richard Chassot, le réalisateur Frédéric Gonseth, le directeur du Centre romand de formation au journalisme et aux médias Marc-Henri Jobin, le président de la Société suisse des auteurs Denis Rabaglia, le président de l’Union des Radios Régionales Romandes Philippe Zahno et le président de l’Association des Télévisions régionales romandes Vincent Bornet.

 

 

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *