Capture d'écran Twitter @SemainemediasCH

"Il est crucial de sensibiliser les jeunes au circuit de l’information” – 13.11.2018

"Il est crucial de sensibiliser les jeunes au circuit de l’information”

Retour sur la 15e édition de La Semaine des médias à l’école en Suisse romande, qui s’est déroulée du 5 au 9 novembre, avec Christian Georges, son collaborateur scientifique. 

EDITO: Cette 15e édition s’est déclinée sur le thème "L’écrit, c’est fini ?”. Alors, l’écrit, c’est fini?

Christian Georges: "Les jeunes ne s’informent pas via des supports écrits”, lançait la semaine dernière un élu du Conseil général de Milvignes (NE), cité par ArcInfo. Des adolescents d’Avenches nous ont dit rêver d’un environnement médiatique dans lequel il ne serait plus nécessaire de lire pour s’informer. Notre semaine thématique avait pourtant pour vocation de montrer que l’écrit fait de la résistance. Il reste indispensable en radio et sur les réseaux sociaux. Mais aussi pour intégrer et mémoriser l’information.

Quelles initiatives vous ont particulièrement touché ou sont à saluer ?

Des dizaines d’enseignants nous ont transmis des projets pédagogiques parfois très pointus, souvent centrés sur le repérage des "fake news”. Au collège secondaire Les Ormonts-Leysin, tous les élèves de 9ème et 10ème année ont été mobilisés. Soit pour réaliser des interviews radio, soit pour des activités de presse écrite. Avec au final, trois journaux complets de 12 pages et 7 Unes ! Nous avons visité des classes enfantines dans lesquelles des enseignantes avaient aménagé des kiosques proposant, en plus des journaux pour enfants, des titres du monde entier. Un enseignant genevois a pris sur ses vacances  au Brésil pour planifier la venue des journalistes de "J’aime lire” et en faire profiter les classes de ses collègues.

 

Publicité

Qu’en est-il de l’engouement de la part des enseignant-e-s? 

Plusieurs centaines d’enseignants ont pris part à cette Semaine des médias à l’école. Nous avons reçu un peu moins de sollicitations que par le passé pour des prestations spécifiques. En revanche, nous avons déjà observé que des établissements scolaires organisent leur semaine ou leur journée des médias à un moment qu’ils jugent plus propice de l’année scolaire.

Et les médias?

La très grande majorité a répondu à l’appel et a offert des prestations aux classes (exemplaires gratuits, visites, rencontres). Que ces prestations restent possibles, malgré un contexte très difficile, nous encourage à continuer cet effort de sensibilisation au rôle de la presse et des médias.

Quel est le but de cette Semaine des médias à l’école?

Amener un questionnement sur nos usages médias en général et sur le traitement de l’information par les médias. L’éducation aux médias et à l’image fait partie intégrante du Plan d’études romand. Les enseignants nous remercient de leur proposer des activités et des ressources pour aborder chaque année de nouveaux enjeux. Réalisée tout exprès pour cette Semaine, la web série de la RTS 3 minutes pour comprendre le web et les médias a rencontré un écho très favorable.

 

La Semaine des médias à l’école a t-elle rempli son objectif ?

Oui, dans la mesure où elle a mobilisé des classes de tous les degrés, du primaire au Secondaire 2. En revanche, les médias saisissent peu l’occasion qui leur est offerte de présenter leur travail au grand public, d’expliquer leurs priorités ou leurs choix, de sonder les attentes des jeunes, via des articles ou des reportages de circonstance.

Quelle est l’importance de cette initiative ?

Elle a l’importance que chaque acteur potentiel lui donne ! A notre sens, il y a une corrélation évidente entre la santé du système médiatique et la santé du système démocratique. Si nous voulons garder l’une et l’autre, il est crucial de sensibiliser les jeunes générations au circuit de l’information et aux conditions nécessaires au maintien d’un haut niveau de qualité.

Etes vous actif le reste de l’année ? 

Oui, nous proposons un site internet sur lequel les enseignants peuvent en tout temps, librement, puiser des ressources en éducation à l’image et aux médias. Mais aussi un fil Twitter (@SemainemediasCH) sur lequel nous relayons tout ce qui frémit dans le domaine de l’information et les initiatives qui nous semblent porteuses au plan pédagogique.

Découvrez les Unes de 50 journaux proposés par des classes romandes à l’occasion du concours de la Semaine des médias à l’école 2018: 

Des jeunes apprentis du magazine Coopération ont réalisé l’édition du 6 novembre du magazine: 

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

"Il est crucial de sensibiliser les jeunes au circuit de l’information”

tous les articles

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *