Actuel – 11.10.2017

Le nombre de lecteurs résiste, Le Nouvelliste a le sourire

La baisse des recettes publicitaires de la presse écrite se poursuit, mais le nombre de lecteurs résiste. Une stabilité qui s’observe aussi bien pour les versions imprimées que pour celles en ligne, selon les chiffres publiés mardi par la REMP.

Près de 93% de la population suisse lit régulièrement une édition papier d’une marque de médias reposant sur l’imprimé. Ce niveau, élevé, est comparable à celui de l’année précédente, indique l’organisation des Recherches et études des médias publicitaires (REMP). Le rapport entre lecteurs papier et lecteurs en ligne s’est stabilisé à deux tiers pour un tiers.

  • Les « gagnants » 

20 Minutes, avec ses pendants alémanique et tessinois, reste le média le plus lu de Suisse, avec une pénétration nette frôlant les 2,9 millions de personnes, selon l’ATS qui s’appuie sur les chiffres de l’étude REMP. L’édition en français a gagné 11’000 lecteurs depuis le dernier pointage en avril et atteint 476’000. 20 Minutes caracole aussi en tête en ligne, avec 273’000 utilisateurs pour la version en français.

Une performance jamais égalée pour Le Nouvelliste 

Le Nouvelliste gagne des lecteurs: avec +7000, c’est le quotidien romand qui connaît la plus forte hausse. Le journal valaisan passe de 105’000 à 112’000 lecteurs. La version en ligne compte 30’000 lecteurs. «Grâce au développement des différents supports numériques amorcé en 2011 déjà, «Le Nouvelliste» étend depuis sensiblement son audience. Si on y ajoute encore les 46 000 fans de la page Facebook, «Le Nouvelliste» atteint une performance jamais égalée, se réjouit Eric Meizoz, directeur général du groupe Rhône Medias cité dans les colonnes du Nouvelliste. Si le papier enregistre une légère érosion, cette dernière est compensée par les nouveaux lecteurs numériques. On ne sera jamais aussi fort qu’en additionnant ces deux lectorats, c’est d’ailleurs pour cela que nous investissons non seulement dans les outils numériques mais aussi dans une nouvelle imprimerie à Monthey.»

D’autres titres ont augmenté leur audience: Le Journal du Jura (de 19’000 à 23’000), La Liberté (de 89’000 à 93’000), sans compter ses 500 lecteurs en Suisse alémanique, le gratuit GHI (Genève Home Informations, de 153’000 à 157’000). Les lecteurs de L’Express sont 2000 de plus (de 43’000 à 45’000).
Toujours dans le canton de Neuchâtel, L’Impartial gagne 1000 lecteurs (de 30’000 à 31’000), tout comme les quotidiens vaudois La Côte (de 16’000 à 17’000) et 24 Heures (de 175’000 à 176’000, 76’000 en ligne).

Publicité

  • Les « perdants » 

Le quotidien romand Le Temps, qui avait enregistré 3’000 nouveaux lecteurs il y a un an, hausse probablement liée à la disparition de l’Hebdo, perd 5’000 lecteurs en six mois pour son édition imprimée (de 108’000 à 103’000). Sa version en ligne est elle consultée par 44’000 utilisateurs.

Perte également pour Le Matin Dimanche (de 405’000 à 395’000) ainsi que pour Le Matin en semaine (de 235’000 à 234’000, 124’000 en ligne). Parmi les « perdants », mais légers, figurent encore La Tribune de Genève (de 108’000 à 107’000, 75’000 en ligne) et Le Quotidien Jurassien (de 44’000 à 43’000).
Le bimensuel économique Bilan connaît une forte érosion (de 57’000 à 47’000), de même que L’Illustré (de 311’000 à 294’000) et le magazine des consommateurs Bon à Savoir (de 400’000 à 379’000). En baisse également, la revue spécialisée Terre & Nature, qui compte 4000 lecteurs de moins (de 108’000 à 104’000).

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *