Actuel – 16.10.2018

Pour une loi sur les médias plus courageuse

Dans leur réponse à la consultation sur la loi fédérale sur les médias électroniques (LME) proposée par le Conseil fédéral, de nombreuses associations du secteur des médias et de la société civile réclament une loi plus courageuse. 

De son côté, Impressum se «se félicite du fait que la redevance pour les médias (qui remplace "Billag”) permette désormais de promouvoir également les médias en ligne d’une part, et que d’autre part, la SSR ait les moyens de continuer à fournir un service d’information complet.» Selon son directeur Urs Thalmann: «l’Etat est obligé d’apporter un soutien médiatique accru. Le citoyen a le droit constitutionnel d’avoir accès à des informations plurielles pour se forger sa propre opinion. Le marché a échoué et ne fournit plus cette prestation: aujourd’hui déjà, plus d’un milliard de francs par an fait défaut au journalisme”. Dans sa prise de position, la plus importante association professionnelle de journalistes en Suisse exige que les entreprises de médias journalistiques ne soient soutenues que si elles respectent les règles déontologiques du journalisme.

Cette position est partagée par Arbus, fög, impressum, media FORTI, Médias pour tous, SSM, Suisseculture, syndicom, UNIKOM, USS et l’Association Media d’Avenir. Voici ce qu’exigent en détails ces différentes associations:

 

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Actuel

tous les articles

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *